Alors que les sectes diverses continuent de s’énerver, nous souhaitons rassembler…

  • 13668957_655291687961124_993864855360563370_n.jpgAvant que « Gouarnamant Breizh da C’hortoz/Gouvernement provisoire de Bretagne ne se fasse connaître, il y avait en Bretagne un espace idéologique à occuper, une nécessité d’une clarification politique, une mission de mise en place des institutions officielles de Bretagne à accomplir.En Bretagne, la droite est trop conservatrice et peu libérale, la gauche n’est pas assez progressiste… Depuis des années (14, 15 ans ?) les enquêtes d’opinion et le résultat des élections régionales montrent combien le mouvement breton et l’UDB, le PC et le PS perdent des voix et du terrain dans l’électorat, et combien cela profite au FN.Ces électeurs déçus, qui sont passé du Parti Communiste au Front National ont nourri la réflexion de Gouarnamant/Gouvernement. Il y a là une vraie demande pour une institution nouvelle dans le spectre politique breton. L’idée générale, c’est de transformer, pas de casser.

    Après les élections régionales, j’avais écrit :  » Nous n’allons pas pleurer sur le médiocre résultat des listes indépendantistes bretonnes aux dernières élections régionales. Nous n’allons même pas demander des sanctions.
    Les sanctions viendront d’elles-mêmes et les Bretons diront: allons, finissons-en car personne n’en profite, cela ne fait que nuire à tout le monde. L’échec des listes bretonnes nous ont causé quelques moments désagréables. Grave? Pas tellement. On vit et, naturellement, on réfléchit…. « 

    Au moment où les indépendantistes bretons se sont convertis en candidats, ils ont eu beaucoup de mal à transformer leur discours de dénonciation en propositions concrètes. Et ça continue si j’en crois certains de nos « amis » qui souhaiteraient certainement nous voir disparaître et continuent à nous conspuer.. C’est pourquoi nous, Gouarnamant/Gouvernement, voulons revenir sur ces erreurs et repenser une stratégie qui ne sera pas basée sur le mécontentement généralisé des Bretons. Aucune personne, aucune société ne peut tenir aussi longtemps avec un niveau de colère aussi élevé.

    Alors que les sectes diverses continuent de s’énerver, nous souhaitons rassembler. Et le moment nous est apparu propice pour proposer une option non disruptive capable de canaliser la fatigue provoquée par les partis traditionnels et les groupuscules.

    Les cinq grands axes autour desquels Gouarnamant/Gouvernement articule sa politique et son action:

    • la citoyenneté et la nationalité bretonne: défendre la convivialité, l’égalité et l’équilibre des droits et des devoirs au sein de toute la Bretagne et surtout parmi tous les Bretons. Les régions n’ont pas de droits, mais les personnes en ont.
    • liberté et égalité : promouvoir la critique constructive et défendre les valeurs démocratiques. L’État national breton, que nous appelons de tous nos vœux, doit promouvoir l’égalité des chances.
    • laïcité : neutralité dans l’administration publique vis-à-vis de la religion et des sujets identitaires, qui n’en sont pas moins respectables dans le domaine de la vie privée, mais qui ne peuvent en aucun cas s’imposer face aux droits civils des citoyens.
    • langue bretonne : le concept de « brezhoneg hor yezh » est primordial. Gouarnamant/Gouvernement encourage l’enseignement du breton par immersion et souhaite imposer la possibilité d’un enseignement seulement en breton.
    • défense de la Constitution (à mettre en place) : la souveraineté repose sur l’ensemble des citoyens bretons et non sur les communautés allogènes.

    Gouarnamant/Gouvernement fait de la lutte contre la corruption un cheval de bataille. A ce titre, nous prônons une plus grande indépendance du pouvoir judiciaire et la suppression de l’immunité parlementaire.

    Nous voulons réformer en profondeur l’Education et souhaitons l’instauration d’un contrat de travail unique pour en finir avec les contrats définitifs et les contrats précaires. Nous voulons concilier l’égalité des chances avec l’économie de marché.

    Nous voulons supprimer la couverture maladie universelle pour les immigrants, lutter contre les violences faites aux femmes ou demandons davantage de barrières de sécurité contre l’immigration.

    « Bretons, Bretonnes, si vous ne faites pas de politique, d’autres en feront à votre place. Rejoignez-nous, mais laissez vos préjugés à la maison”!

     

    Claude Guillemain

    Nota: Gouarnamant/Gouvernement sera bientôt une association officiellement enregistrée et son site Internet a été créé.

About admin