VŒUX DE LOUIS MELENNEC POUR LA NATION BRETONNE

VŒUX DE LOUIS MELENNEC POUR LA NATION BRETONNE . LA BRETAGNE A ACCOUCHE D’UNE SOURIS : LE DRIAN. MAIS L’AVENIR DE LA BRETAGNE RESTE RADIEUX. IL PORTE UN NOM : L’INDEPENDANCE .

On lit même, à droite comme à gauche, que LA BRETAGNE EST MENACÉE DE DISPARITION.

Sachez que c’est vrai. Je vous le répète depuis longtemps. Mais aussi, si ce malheur arrive, ce ne sera pas seulement de la faute de le Drian, de Le Branchu, et autres de la même nature – quoique leur rôle ne pourra jamais être négligé -, ce sera votre responsabilité à vous. Que faites vous pour que la Bretagne relève la tête ? Injurier dans les blogs est nul : pire : destructeur. C’est bien d’avoir décerné en 2014 le prix DUGUESCLIN, symbole de la trahison, à Marilyse Lebranchu. Mais c’est dans l’action que vous relèverez votre Pays, pas autrement.

Mais tout monde le sait : une bataille perdue – surtout si elle résulte de la confiscation totale du débat démocratique, doublé d’une couche de sottise peu ordinaire, et d’énormes tartines de caviar données en récompense à nos « élus », étourdissants d’obéissance et de courtisanerie, ne signifie pas du tout que la guerre est perdue. .

Qui, il y a soixante ans, aurait osé prédire le démembrement de l’Empire colonial français, et son éclatement en tant de nations indépendantes ? Qui, il ya trente ans, aurait osé prédire l’évolution de la Catalogne, de l’Ecosse, de la Corse.

L’année 2014 avait été marquée par un désastre national : 23 traîtres, obsédés par les avantages scandaleux que leur procure le pays d’à côté –pourvu qu’ils trahissent -, ont bradé Nantes, notre capitale historique, et la Loire Atlantique, qui représentent un tiers de notre richesse nationale….

Sachez donc que le résultat des élections de décembre 2015, couvertes par une merdiacratie pourrie par la corruption,  en Bretagne,  ne changent rien à ceci : la connaissance de l’histoire des lamentables incursions de la France en Bretagne, de la violation pluri-séculaire de nos droits sacrés progresse, et ne peut que progresser; les carriéristes, les traîtres sont maintenant connus par leurs noms, et par leurs pitoyables menées au service de leur nombril : non point l’honneur, car ils n’en ont pas, mais l’argent, les salaires, les avantages de toutes sortes. En vingt ans de travail de tous, nous désignons maintenant les collabos par leurs noms : ce sont des bretons, non au service de l’Allemagne, mais de la France.

Devant ce tableau désastreux, c’est à nous tous,  à moi en particulier, qui ose parler, et depuis fort longtemps,  de relever le défi. Je le fais sans plaisir, mais sans peur, et attends avec impatience, depuis de longues années, Bretons, qu’au lieu de vous rouler sur le sol dans des luttes stériles, vos ayez enfin l’honneur de vous lever, comme le font les autres hommes, et que vous vous donniez un chef, qui vous rendra votre Dignité de nation fière et Libre. Dans quelques années, je serai mort : cette prédiction, comme les autres, n’est pas hardie. Alors, donnez vous à cœur joie. Jaloux de tous bords, abstenez vous, enfin, de faire du mal à votre pays : VOUS SAVEZ MAINTENANT  que vos actions de division, bêtes à manger du foin, sont la cause principale de notre déchéance, et qui sont les responsables que vous aurez à juger  ..

 

LE DOCTEUR MELENNEC.

About admin