Les Bonnets Rouges réclament une relocalisation de la finance.

Les Bonnets Rouges réclament une relocalisation de la finance.

Belle initiative, mais si cette relocalisation est placée sous la responsabilité des acteurs actuels de la banque et de la finance en Bretagne, il n'y a pas d'issue. Quelle que soit la banque, notre épargne sera réutilisée par les circuits nationaux et internationaux de ces banques et nous n'y verrons que du feu. Quel sociétaire du Crédit Agricole savait que son épargne avait servi financer des investissements en Grèce, qui se sont avérés désastreux (Emporiki)? Quel sociétaire du Crédit Mutuel sait que le groupe Crédit Mutuel comprend le réseau du Crédit Mutuel et l'ensemble de ses filiales, dont le CIC. Bien que le Crédit Mutuel reste moins exposé à ses activités à l'international que ses confrères, on le retrouve dans le financement de la filière nucléaire (centrale d'Angra 3 au Brésil par exemple), des énergies fossiles (centrales à charbon de Medupi et Kusile en Afrique du Sud) et des agrocarburants en Amérique Latine…

Je ne parlerai pas ici de la BNP, de la SG ou du LCL.

Fort bien, permettez-moi de vous donner quelques conseils :
ÉTAPE 1 : Vérifiez la solidité de votre banque
ÉTAPE 2 : Réorganisez vos comptes bancaires
ÉTAPE 3 : Diversifiez vos avoirs en ouvrant un compte dans une banque alternative ou créez vous-mêmes une caisse d'épargne solidaire bretonne http://www.breizh-2004.org/wordpress/?p=376

About gorm