Yann Poilvet, une vie

Source: http://7seizh.info/2013/01/18/yann-poilvet-une-vie/#comment-3253

POILVET Yann
(1927-2013)
Directeur de publication (Armor Magazine)

Yann Poilvet est né à Landehen, en pays brochin, en août 1927.?Sa famille devant émigrer pour trouver du travail, il quitte très vite la Bretagne. Le père entre dans l'armée, est blessé au combat en 1940. Libéré, il est nommé policier municipal à Argentan en 1941. Pendant l'Occupation, le fils Yann est réfugié dans une ferme de l'Eure et rejoint, à treize ans, un petit maquis.?Il est arrêté par la gestapo en 1944 pour avoir distribué des tracts gaullistes à partir de son lycée.?Son jeune âge, 17 ans, lui évite certainement la déportation. il passe en zone libre et s'installe à Béziers. Après l'obtention de son bac, il est embauché en 1945 au quotidien Le Maine Libre où il apprend le métier de journaliste. Il travaille pour de multiple publications avant de devenir directeur d'un groupe d'hebdomadaires en région parisienne. Parallèlement, il rejoint l'Union Démocratique du Travail et devient membre du comité directeur. Il se définit comme gaulliste de gauche.?Installé à Etampes, il y crée un cercle celtique puis rejoint le Mouvement pour l'Organisation de la Bretagne (carte n ° 2634). Il entre au Comité directeur un mois seulement après avoir adhéré au MOB en mars 1958 !?Il fait partie des onze membres du bureau exécutif à partir de 1961. Il participe à la direction du mouvement pendant de longues années et assure la parution de son mensuel L'Avenir de la Bretagne. Il est naturellement membre du bureau exécutif formé en 1958. Suite aux attaque des jeunes du mouvement (les futurs fondateurs de l'UDB), Yann Poilvet démissionne du MOB?en juillet 1964. Il est par ailleurs rédacteur en chef de La Vie Bretonne, le journal du Celib, à partir de 1962. Parallèlement, il est membre du Gorsedd de Bretagne entre 1962 et 1968. Il est également membre du PS dans les années 1970 mais en est exclu pour avoir apporté son soutien à la liste fédéraliste bretonne pour les européennes de 1979.
En mars 1969 (après un numéro 0 sorti en décembre 1968), il publie son propre journal,?Armor Magazine. Ce mensuel se veut le reflet des grandes problématiques régionales, donne la parole à toutes les sensibilités politiques démocratiques.?La revue crée en 1977 le prix du Breton de l'année, mettant en avant une personnalité bretonne. En plus de son fondateur, le mensuel fait vivre une secrétaire puis, à partir de 1997, un second journaliste, Yann Guénégou. Tous les autres contributeurs le font bénévolement. Dans les années 2000, Yann Poilvet passe le relais à sa fille Anne-Edith qui poursuit l'édition de la revue avant de devoir y mettre un terme en 2011 avec la parution du numéro 500. L'aventure Armor s'achève au terme de 42 années d'existence, au plus grand dam de son créateur.
Yann Poilvet est décédé en janvier 2013 à St-Brieuc.
Il a reçu le collier de l'Hermine de l'Institut culturel de Bretagne à Dinan en 1993.

5e sur la liste Peuple Breton, Peuple d'Europe pour les Côtes d'Armor lors des régionales de 1992.
16e sur la liste UDB pour les élections régionales de 1998 (Côtes d'Armor)

Lionel Henry

About gorm