Votons breton !

Pour aller plus loin, je dirais que si on veut enfin faire entendre la voix de la Bretagne, il faut changer de logiciel électoral chez les Bretons.

Force est de constater qu'il ne sert à rien de voter pour des représentants de partis hexagonaux qui ont montré que les spécificités de la Bretagne faisaient partie du cadet de leurs soucis. Sans compter la logique de groupe à l'assemblée nationale qui remet à l'ordre les quelques députés bretons qui auraient pu s'égarer dans des considérations bretonnes.

Que d'espoirs déçus de la part de nombreux Bretons qui légitimement ont pu voter pour tel ou tel parti et/ou candidat pensant qu'il(s) allaient les défendre à l'Assemblée Nationale ! A part 2-3 bonnes surprises (type Le Fur, De Rugy ou Urvoas pour être non partisan), rien de la part des autres députés bretons. La Bretagne vient toujours après des considérations purement politiciennes et uniquement franco-franciliennes.

Par conséquent il est important que les Bretons décident de rejeter ce système politique à bout de souffle et votent uniquement pour des candidats et/ou des partis qui mettent en avant la défense de la Bretagne avant toute autre considération. Ces candidats " pro-Bretagne" que l'on peut appeler " patriotes bretons " sont en effet les seuls qui osent affirmer qu'ils sont Bretons et veulent poursuivre la reconquête de la Bretagne dans ses 3 socles essentiels que sont son identité propre (langues, cultures, €¦), sa réunification (Bretagne =5 départements), et une réflexion poussée dans la décentralisation allant jusqu'à une dévolution à minima.

Il faut donc que les Bretons votent enfin pour ces candidats, dans les circonscriptions où ils se présentent et cela indépendamment de la couleur politique affichée. A ce niveau, il n'est pas primordial de se définir de gauche, de droite, du centre, des extrêmes mais d'être pro-Bretagne, même si pour certains le véritable engagement de la défense de la Bretagne peut prêter à interprétation. Pour les sceptiques, on peut même affirmer que l'hypothèse la plus réaliste sera hélas celle où aucun de ces candidats patriotes ne sera élu (à part peut-être en cas de bonne surprise 1 ou 2). Dans ce cas, le fait de voter pour eux permettrait de faire comprendre aux candidats les plus éligibles que le vote breton compte, qu'il va influencer sur le choix lors du deuxième tour et qu'enfin la Bretagne cessera d'être une considération mineure pour des élections. Dans le cas des circonscriptions où il n'y a pas de candidats patriotes déclarés, il faudra choisir parmi les autres candidats, celui ou celle qui aurait mis le plus avant ses convictions bretonnes et sa volonté de les défendre à Paris. (ex. De Rugy pour la 1ère circonscription de Loire-Atlantique, liste non limitative…).

Ce n'est uniquement qu'à cette condition que l'on pourra voir l'émergence d'un véritable front politique breton et avoir enfin à Paris des députés qui oseront montrer leur conviction bretonne et s'opposeront enfin au rouleur compresseur jacobin.

Bien sûr voter pour des partis hexagonaux qui se sont illustrés durant la campagne présidentielle comme affichant des positions anti-Bretagne est exclu et serait suicidaire.

Enfin pour terminer, je ne formulerai qu'un seul souhait : Que pour ces élections la Bretagne et ses véritables défenseurs gagnent enfin !

Claude GuillemainClaude Guillemain

""

44, rue Léon Durocher

22730 TREGASTEL

About gorm