Lettre à Madame Marine Le Pen

Réseau Jord Interactif Breton de Renseignement et d'Action
4 Ty Coz 22610 Pleubian
Tel & Fax 02 96 16 58 45
e mail reseau.jord@wanadoo.fr
site http://reseau.jord.free.fr

COPIE POUR INFORMATION

Le 23 janvier 2007

Le directeur Gérard Hirel

à

Madame Marine Le Pen, vice présidente du Front National , Saint Cloud

objet: émission €œRipostes € du 21 janvier 2007.

Madame,

Vous venez de vous aliéner nombre de Bretons en illustrant vos propos contre le communautarisme par l'exemple de la Bretagne (4 300 000 d'habitants avec une diaspora également de plus de 4 000 000) dont vous critiquez vertement la signalisation bilingue.

Le communautarisme réellement visé n'a échappé à personne mais comment voulez-vous que nos compatriotes acceptent d'être pris – et dans le cas d'espèce les expressions employées sont rigoureusement exactes – pour des têtes de turcs ou des derviches tourneurs?

Si les analystes spécialisés reconnaissent les impératifs stratégiques et tactiques électoraux il n'en va pas de même pour l'opinion publique. Les réactions de l'électorat breton sont aux exceptions près analogues à celles que l'on rencontre en Vendée, en Normandie ou en Poitou à ceci près que la quasi totalité des Bretons est peu ou prou régionaliste, autonomiste ou nationaliste ce qui se traduit chez les intéressés par une certaine fierté d'annoncer son appartenance et ses spécificités tout en ne cernant d'ailleurs pas toujours très exactement ces dernières. Cet esprit n'a pas de coloration politique au sens français du qualificatif aussi votre prise de position qui est, soit dit en passant, celle de la Libre Pensée détourne de vous aussi bien la gauche, la droite molle ou votre droite dite nationale. Le bilan est le suivant:

La gauche et la fausse droite se frottent les mains et exploitent, vos partisans habituels sont au moins perplexes au pire fâchés. Les nationalistes bretons, eux, s'ils ne représentent que quelques centaines de militants très engagés trouvent dans la population bretonne 25% d'avis favorables à une forme d'autonomie voire d'indépendance. Ces militants et sympathisants sont furieux, non parce qu'ils méconnaissaient votre discours habituel, mais parce que vous compromettez toute forme d'alliance objective européenne pouvant faire face au plus funeste et au plus immédiat des dangers qui nous menace tous.

Enfin méditez un peu: de 1891 à 1990, 1366 €œLe Pen € sont nés en France dont 966 en Bretagne avec 827 pour le seul Morbihan. Si on peut changer de langue il est impossible d'altérer sa carte génétique. Identité quand tu nous tiens… Ainsi les femmes bretonnes qui parlent français conservent leur mauvais caractère.

Je vous prie de croire, Madame, à la respectueuse expression de mes meilleurs sentiments,

G.Hirel

About gorm