La Commission Européenne se déclare incompétente

La Commission Européenne qui avait été saisie par l'Institut Culturel de Bretagne et diverses association désireuses de faire reconnaître les droits du peuple breton conformément aux droits fondamentaux de l'Union Européenne décline avoir compétence sur le sujet.

Elle a formulé sa réponse dans une lettre adressée aux organisations bretonnes (Institut Culturel de Bretagne, Kevre Breizh, Collectif Breton pour les Droits de l'Homme et la Démocratie, Bretagne Réunie) qui s'étaient adressées à elle, le 18 juin dernier (ABP 18877), €“ pour qu'en gros, la Bretagne puisse jouir des protections accordées aux minorités nationales européennes. Ce courrier, en anglais, daté du 23 juillet 2010 est signé d'Ernesto Bianchi, représentant le département de la justice de la Commission.

" Les problèmes en relation avec la reconnaissance des minorités tombent sous la responsabilité des états membres ", déclare la Commission européenne tout en rappelant que si l'article 2 (1 ) du Traité de Lisbonne protège effectivement les minorités nationale, aucune loi européenne ne le fait. Par conséquent, la Commission indique ne pas pouvoir agir.

Rien d'étonnant à cela. La Commission Européenne n'est rien d'autre que l'exécutif européen des états-membres. Je m'étonne même de cette démarche inutile de la part des institutions et associations qui l'ont imaginée et conduite. C'était (vulgairement dit) "aller au casse-pipes".

Pourquoi ces mêmes institutions, qui, en son temps, avaient mené une action en profondeur avec notamment l'appui des parlementaires européens flamands et de l'Union des Bretons de Belgique, ont-ils abandonné cette piste prometteuse?

Au delà de cet échec il est de notre devoir de nous interroger sur notre rôle à nous fédéralistes, les seules véritables fédéralistes, qui devons apparaître comme la relève. L'idée de décentralisation est bien morte, nous devons maintenant lutter pour que la relève soit prise par l'idée fédéraliste : plus que jamais notre combat contre les jacobins , de gauche ( et ils semblent être largement majoritaires aujourd'hui ) comme de droite ( qu'ils s'appellent "souverainistes" ou "gaullistes" voire de chrétiens-démocrates …) va devenir le seul combat digne d'apporter un renouveau à la pensée politique et aux structures et leviers du pouvoir . Nous devons plus que jamais nous atteler à faire émerger une pensée politique neuve , tournée vers le fédéralisme européen , à faire sortir des acteurs de la vie politique attachés à nos valeurs afin que ces valeurs et ces personnes réussissent à s'emparer du pouvoir politique en montrant qu'ils sont la seule relève possible à ces dinosaures du conservatisme socialiste.

Vive la Bretagne libre dans l'Europe fédérale , Vive la France fédérale .

Claude Guillemain
Président
BREIZH 2004
http://www.breizh-2004.org/wordpress/

About gorm