Le débat fédéraliste

En ce moment, il faut suivre les activités de l'Intergroupe fédéraliste au Parlement Européen.

Cet intergroupe, déjà ancien, vise à contribuer au développement de la démocratie parlementaire post-nationale et à donner des impulsions à une Europe plus unie et plus démocratique.

Un des sujets d'actualité débattu, c'est celui de l'entêtement du président Tchèque, Vaclav KLAUS, à vouloir empêcher la ratification du traité de Lisbonne par son propre pays. Paradoxe de la chose, cet eurosceptique notoire a justifié la suspension du processus de ratification par l'attente des résultats du referendum irlandais : pour ce souverainiste, l'avis des Irlandais compterait-il donc plus que l'avis de ses parlementaires nationaux ? Est-ce que cela ne ressemblerait pas à du fédéralisme finalement ? Affaire à suivre €¦

Les fédéralistes européens se définissent avant tout en opposition au nationalisme, c'est-à-dire l'idéologie des partisans de l'État-nation. Les fédéralistes les plus radicaux considèrent l'unionisme ou l'intergouvernementalisme comme des formes de nationalisme. Le fédéralisme implique aussi une opposition au centralisme.

En ce qui concerne plus spécifiquement la construction européenne, les fédéralistes se sont opposés au mouvement de l'euroscepticisme lequel se fait aujourd'hui appeler souverainisme, appellation que contestent les fédéralistes qui opposent la souveraineté théorique exercée dans la cadre de l'État-nation, dont l'impact est limité par la mondialisation et la possibilité de retrouver une souveraineté concrète en la partageant au niveau européen (on parle d'"exercice en commun" de la souveraineté).

Les organisations se réclamant du fédéralisme ont apporté un soutien critique au traité constitutionnel. Même si celui-ci n'est pas la Constitution qu'elles appellent de leurs vÅ“ux, elles considèrent que les progrès institutionnels du texte étaient significatifs et que l'utilisation du terme de constitution donne une visibilité au pouvoir politique européen existant et constitue donc une étape importante dans la reconnaissance d'une communauté politique démocratique des Européens.

Pour BREIZH 2004
Le Président

Claude GUILLEMAIN

""

44, rue Léon Durocher

22730 TREGASTEL

breizh.2004@ gmail.com

http://www.breizh- 2004.org

Fondé en 2004, BREIZH 2004 a pour mission de soutenir et de diffuser des recherches et des textes d'opinion sur des sujets touchant le développement de la Bretagne en Europe. Lieu d'échanges, de concertation et de débats entre les groupes et les individus qui réfléchissent et agissent pour bâtir la Bretagne, BREIZH 2004 se situe au carrefour de l'observation et de l'action. Il a pour but de susciter la réflexion sur les enjeux d'actualité qui concernent la Bretagne et l'Europe. BREIZH 2004 défend le concept de fédéralisme intégral, de fédéralisme fiscal et de localisme dans le cadre des institutions et dans le cadre de la société.

About gorm