F. Bayrou : un jacobin qui coûte cher

Alors que Nicolas Sarkozy semble soudainement avoir le souci de réaliser quelques économies en retirant la garde rapprochée de certaines personnalités, le Figaro nous apprend que François Bayrou souhaite conserver ce luxe.

Le président du MoDem et ancien candidat à la présidentielle rappelle qu'il a été, ainsi que sa famille, entre autres menaces, "désigné comme cible de l'ETA militaire" à la fin des années 1990.

C'est sans doute son très grand respect des minorités qui a valu à F. Bayrou cette amitié si particulière de l'ETA.

A la veille de se prononcer pour le destin de l'Europe, les électeurs bretons sauront que le Modem est présidé par un Jacobin qui nous coûte cher.

About gorm